1

Le charisme de notre institut de vie religieuse apostolique
Actualité du Charisme
 
 
Le charisme de notre institut de vie religieuse apostolique

Recherche faite par Soeur Simone Pon Layus


I Notre charisme

On ne peut parler que modestement, humblement du charisme.
D'abord parce qu'on n'en vit pas assez.
Ensuite parce qu'on ne sait pas, on ne peut pas en parler correctement. Mais il faut cependant
en parler.
Le charisme, ce don de Dieu, ce souffle de l'*Esprit Saint, de l'Esprit créateur.

Charisme des fondateurs – donné à chacun d'eux, différents, complémentaires.
Charisme de fondation, donné pour la fondation de la congrégation.
Charisme de la Congrégation donné pour que continue la congrégation pour le bien de l'Eglise
à chacune de nous.
Tous les fondateurs de congrégations ont reçu un charisme, chacun pour sa famille religieuse,
pour que soit manifestée à l'Eglise et au monde, une facette de la richesse multiforme des
dons de Dieu.

L'Église ne veut pas que les instituts soient fondus en un seul. Elle reconnaît leur
spécificité, leur particularité, leur note propre, plus ou moins accusée. Elle les invite fortement
à vivre du charisme originel.

Les charismes des diverses congrégations viennent tous de Dieu, ils ont par
conséquent des ressemblances, des analogies, des similitudes, ils ont aussi des éléments, des
accents, des manifestations qui leur sont propres. Dieu ne se répète pas. Il crée sans cesse.
Chaque congrégation a sa tonalité propre, son air de famille, son charisme.


 Télecharger le document

 

(Retour)

Actualité du Charisme
1999
Si charisme veut dire souffle de Dieu, grâce de l'Esprit Saint pour le bien de tous,
pourquoi cette grâce, pourquoi ce souffle seraient –ils passagers, éphémères ?
" Jésus Christ est le même, hier, aujourd'hui et demain."
Je crois que le charisme donné par Dieu à l'Eglise et au monde à travers nos fondateurs
est pour aujourd'hui comme il était pour hier.
A la congrégation, à chacune des Filles de la Croix, à tous,
de se laisser toucher par l'Esprit qui veut continuer à créer sans reproduire.
Nos fondateurs sont deux saints marqués fortement par le sens de Dieu, de l'adoration.
Saisis par Dieu, envahis par Dieu, tous deux ont aspiré à la vie contemplative.
L'emprise de Dieu donne à leur vie sa profondeur, sa qualité spirituelle.
Ils ont vécu d'une présence.
En eux, Dieu n'a pas la première place.
Il a toute la place, et c'est Dieu qui transfigure leur quotidien.
C'est en Dieu qu'ils voient le prochain, c'est avec Dieu qu'ils vont aux petits, aux nécessiteux.
Cet élan vers Dieu, cette disponibilité aux pauvres,
ce sont comme les deux bras d'une croix lumineuse
que leur vie a dressée,
mais une croix humble et simple
comme celles que nous rencontrons sur les routes de nos campagnes.
Car nos fondateurs ont voulu pour nous la simplicité.
Simplicité de l'Évangile.
Avec St Paul, ils auraient pu nous dire :" n'ayez pas le goût des grandeurs, mais laissez-vous
attirer par ce qui est simple ". Rm XII
Ils ont été nourris de la spiritualité de l'École Française, dont, de plus en plus, on découvre,
me semble-t-il, l'actualité, la beauté, la profondeur.
L'École Française, c'est Jésus Christ à l'œuvre,
C'est Jésus Christ présent,
C'est l'Évangile.
C'est Jésus, Verbe Incarné, qui nous révèle le Père, la Trinité.
C'est pourquoi, ce regard sur le Christ, lumière du monde.
Nos fondateurs contemplent et adorent Dieu dans son mystère trinitaire, Père, Fils, Esprit.
Dieu Père créateur, Dieu, Verbe sauveur, Dieu Esprit sanctificateur.
En préparation au Jubilé de l'an 2000, l'année est celle de l'Esprit Saint.
Le charisme de la Congrégation nous rend l'Esprit Saint familier. Nous ne nous sentons pas
étrangères à ce courant, à cet élan de l'Église,
pas plus que durant l'année passée,
nous ne nous sentions loin du courant ecclésial vers le Christ.
Si le charisme est vivre de Jésus Christ, n'est-il pas actuel ?
Qui soulèvera le monde sinon l'Évangile ?
Si le charisme est" aller vers les pauvres" n'est-il pas actuel ?
Les pauvres sont-ils moins nombreux, moins pauvres aujourd'hui ?
Les œuvres voulues par nos fondateurs " toutes sortes de bonnes œuvres" sont
nécessairement marquées par leur temps,
mais guérir et instruire… écouter et aimer…
n'est-ce pas nécessaire en tous lieux et en tous temps ?
Si le charisme est vivre la simplicité de l'Évangile,
il dit que Dieu est simple et se révèle dans la simplicité. Il est Vérité. Il est la Vérité.
Le charisme, souffle de l'Esprit, énergie spirituelle,
ne peut-être figé dans un temps et dans un lieu.
Il est puissance de vie et de fécondité
pour se déployer dans le temps comme il l'a fait de 1804 à nos jours,
pour s'incarner dans des lieux divers, pour s'adapter aux époques et à des besoins
imprévisibles, pour André-Hubert et Jeanne-Élisabeth.
Continuité et créativité et peut-être même nouveauté dans la fidélité à la source et dans
l'identité donnée par l'Esprit Saint à notre famille religieuse.
Est-ce le désir de Dieu? …
Est-ce aussi notre responsabilité ? …

(Retour)