1

La Grande Chapelle

Les Cloîtres

La Maison de St André Fournet 

 

La Grande Chapelle

Intérieur de la Grande ChapelleDe style néogothique, elle a été construite entre 1868 et 1874 sur l'emplacement de l'ancienne église des moniales.

En entrant, on est frappé par la hauteur des voûtes et le jeu de la lumière sur la pierre et les vitraux selon les heures du jour. L'autel majeur est adossé au chevet. Y sont représentés Jésus enseignant et quatre fondateurs d'Ordres : St Benoît, St Dominique, St François d'Assise et St Ignace.

L'autel face au peuple est composé de deux parties anciennes mais de styles différents. La table et les colonnettes sont de pur style Empire. Dessous se trouve le retable d'un autel Renaissance qui figurait dans un des bras du transept de l'ancienne église : au centre, Jésus, et de chaque côté : St Jean, St Roch, un abbé, une abbesse.

Les trois principaux vitraux centrent l'intérêt sur le Christ et le Mystère de la Croix : le Sacré Coeur, la Vierge des Douleurs, St André. Dans la rosace, le Christ en croix et les Saints Fondateurs.

Les rosaces du transept sont des reproductions de tableaux : Jésus avec les enfants, et les disciples d'Emmaüs. La chaire, d'un gothique plus ornementé que la chapelle, est en chêne. Elle présente trois scènes: le martyre de St André, la remise des clés à St Pierre, la mère de Jacques et Jean implorant pour ses fils.

Les croix de consécration des piliers sont la reproduction exacte de celles de l'église du XIIème siècle, polychromes sur fond or.

Les chapiteaux et les clés de voûte présentent, en sculpture, des éléments de la flore locale.

Des stalles provenant de l'église des moniales.Coupant l'extrémité de la nef, la grille de choeur, en bois ouvragé, du XVIIème siècle, et des stalles provenant de l'église des moniales.

La tribune qui porte l'orgue est éclairée par une vaste rosace.

Les vitraux des collatéraux représentent à partir du fond, à droite une abbesse fontevriste, St Pierre II, évêque de Poitiers, Ste Elisabeth de Hongrie, St Phèle et St Paul. A gauche, Robert d'Arbrissel, fondateur des Fontevristes, St Louis, Ste Radégonde, St Hubert et St Pierre.

Châsse de St. André-Hubert FournetLa châsse de St André-Hubert Fournet : dans la partie gauche du transept.

La châsse, installée en 1928 est dans le style de la chapelle.

En bronze doré, elle est placée sur un autel de pierre soutenu par six colonnes de marbre avec chapiteaux et bases en bronze doré reposant sur une mosaïque rouge et or.

Cette même mosaïque tapisse le fond de l'arcosolium décoré de rinceaux.

L'inscription dit la prière de toute la vie du Saint : « Gloire au Père, au Fils, au Saint Esprit. »

La statue de cire contient les reliques du fondateur.

Châsse de Ste. Jeanne-ÉlisabethLa châsse de Ste Jeanne-Élisabeth : dans la partie droite du transept.

Installée en 1935, la châsse est en bronze ton acier, avec des parties dorées. Le fronton en émail bleu fait ressortir le Calvaire en ivoire. Sous l'autel en pierre blanche les blasons des familles paternelle et maternelle d'Elisabeth et sur le sol, les initiales : Marie Élisabeth Bichier des Ages.

L'inscription « Jésus, Père des pauvres, ayez pitié de nous » dit ses dernières paroles.
La statue de cire contient les reliques. Le costume est celui des paysannes de la région au début du XIXème siècle.
C'est celui que choisit Élisabeth lorsqu'elle décida de se consacrer à Dieu, de passer sa vie à « soigner et instruire », « glorifier Dieu et le faire glorifier par les petits et les pauvres. »

A l'intérieur de la châsse, en médaillon d'émail polychrome, le blason de la Congrégation, grande croix nue encadrée des Coeurs de Jésus et de Marie, et Saint André portant sa croix en X.

 

Le Cloître


Le Cloître à La PuyeLe cloître actuel est récent: 1931 pour les ailes nord et est, 1968 pour la partie occidentale. Il ne reste aucun vestige du cloître fontevriste.
Le bâtiment au sud, parallèle à la chapelle, a été construit en 1852.

Le grand bâtiment fontevriste, à l'ouest, est resté tel qu'il fut restauré au XVIIème siècle. Le toit a conservé sa forte pente et sa corniche.
Le rez-de-chaussée est occupé sur toute sa longueur par des caves romanes d'origine, (XIIème siècle).

La cour entourée par les cloîtres est sur l'emplacement du cimetière des fontevristes.
Au centre a été édifié un bassin qui servit de château d'eau, recevant l'eau de la Fontaine des Dames, source située à un kilomètre ; il fournissait d'eau courante la partie inférieure des bâtiments.

Le bâtiment à l'est, restauré au XVI et XIX ième siècle, est en partie occupé par le grand réfectoire de la communauté.

 

La Maison de St André Fournet

La maison de St André Fournet (le Bon Père)

Voici, la "Petite maison" ancien parloir des Fontevristes, où habitait le Père André Fournet et sa soeur Mlle Catherine. "Mlle Catherine n'avait pas voulu abandonner son saint frère; là l'avait suivi à La Puye, s'étant dépouillée, au plus grand profit des pauvres, de tous les biens qu'elle possédait à Maillé." (Déodata p. 255)