1

Des étoiles dans la nuit

Sur la colline de Saint Pierre de Maillé, le château de Molante, première Maison-Mère
des Filles de la Croix. Elisabeth et ses quatre compagnes y mènent une vie de prière, de
dévouement. Leur vie de pauvreté est très austère, par choix d’abord, par nécessité ensuite. Après les ruines de la Révolution, tout est à construire.
Un jour, du cœur de Sœur Elisabeth, jaillit un cri d’espérance, d’abandon :
« Nous voici cinq à Molante, sur ce coteau… et Abraham était seul, lui, avec sa foi, en
terre de Chanaan, lorsque Dieu lui dit : ‘Lève les yeux au ciel et compte, si tu peux, les
étoiles… C’est ainsi que je multiplierai ta race ». Si la foi est aussi vive sur ce coteau
qu’elle le fut en terre de Chanaan, pourquoi les Filles de la Croix ne se multiplieraientelles pas comme les enfants d’Abraham ? ».
Dieu exauce sa prière de foi. La petite graine semée en terre de Molante se multiplie.
Dieu appelle des jeunes, attirées par la ferveur de la petite Communauté.

* * * * * * * *

Sur la route de La Puye à Béthines… Une nuit… Sœur Mélanie se souvient :
« J’ai encore très présent à l’esprit notre voyage avec la Bonne Sœur, Sœur Gertrude
Sœur Saint Eloi, Sœur Césarie et moi… Quand nous arrivions près de Béthines, il faisait nuit… Les étoiles brillaient au ciel. La Bonne Sœur nous dit tout à coup, dans une
sorte de tressaillement :
‘Vous ne savez pas ce qui me donne tant de joie ? Eh bien ! Je pense qu’il y aura des
Filles de la Croix de tous les côtés.’
L’une de nous dit :
- Ma Bonne Sœur, est-ce qu’il y en aura aussi à l’étranger ?
- Oui, répondit-elle, il en ira à l’étranger et il en viendra…
- Mais, répliquions-nous, comment cela se fera-t-il ? Nous sommes en si petit nombre.
- Eh bien ! dit-elle, le Bon Dieu en prépare. Il en fait naître de tous côtés et il en fera
naître encore… »
Sur la route qui appelle, sur la route qui inspire, merveilleuse prophétie de la Bonne
Sœur.

(page 11)